W.I.P : SPACE WOLVES (suite 1)

Petit article pour vous présenter l’avancée de mes Spaces Wolves. Je suis moyennement satisfait de mon premier test à l’aéro et je pense que je vais devoir encore pas mal travailler pour apprnedre à maîtriser l’engin.

Pour l’instant on peut dire que j’arrive à obtenir une belle base, mais il va me falloir travailler l’ombrage et l’éclaircissement de toutes les parties d’armure. Pour la suite de ce W.I.P je me suis contenté de ne faire que les bases de ce qui n’est pas de l’armure.

J’ai d’abord commencé par tout ce qui est en doré et j’ai choisi une nouvelle arrivée dans mon rack de peinture : il s’agit du rétributor gold.

Si vous avez une couleur à acheter cette année, je vous encourage à prendre cette teinte car son rendu est franchement superbe et bien uniforme sans cet aspect de grain que l’on à pu voir sur certaines teinte GW.

J’ai ensuite fait tout ce qui est en fourrure en utilisant une base de Mournfang brown que j’ai brossé en Steel Legion Drab à partir du milieu des queues de loups ou sur l’ensemble des peaux puis j’ai fait un autre brossage en Ushabti bone sur les bords des peaux et le bout des queues de loups.

Partie or : color retributor  Fourrures : color-mournfang-brown brossage  :  color-steel-legion-drab1 brossage : color-ushabti-bones

Pour les armes j’ai utilisé le classique Metal Boltgun et pour les marquages d’épaulières, j’ai utilisé une base de Mephiston Red pour les Chasseurs gris et de l’averland Sunset pour les Longs Crocs.

J’ai pas mal ramé pour les épaulières car certaines n’étaient pas gravées et j’ai du faire les motif à main levé.

Armes : color-Leadbelcher.boltgun Epaulières : color-averland-sunset ou color mephiston red

Pour la suite je vais commencer par passer sur l’ensemble un jus d’Agrax Hearthshade afin de faire les ombrages et je passerais ensuite toutes les figs au Edge Lightning.

2 réflexions au sujet de « W.I.P : SPACE WOLVES (suite 1) »

  1. Je pense que tu devrais sur une sous couche noire, passer ton gris en zénithal entre 60° et le reste, rajouter du blanc (noter les mesures du style 5 de gris pour 1 blanc et à chaque fois que tu rajoutes du blanc) et passer à 45° (5 de gris et 2 de blanc), puis 30° (5 de gris pour 3 blanc) et enfin au-dessus (5 de gris et 4 de blanc, jamais de blanc pur ça aplatit).

    C’est un exemple et tu te compliques moins la vie avec 50 couleurs.

    Ensuite, tu protèges ton travail avec du Klir par exemple au pinceau et une fois sec, tu ombres avec un lavis (les lavis à la peinture à l’huile sont pas mal). Grâce à ta protection au Klir, tu peux même nettoyer les parties qui auraient foncées et tu laisses dans les creux. Tu peux travailler comme un brossage sauf que tu nettoies les parties visibles. C’est rapide et efficace.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci du conseil, je vais tenter ça pour la prochaine fois, et le coup du Klir je connaissais pas et c’est un truc comme ça que je cherchais pour pouvoir « badigeonner » le jus à l’huile.

      Merciiiiiiiiiiiiiii ^^.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s